Archive

Posts Tagged ‘wine’

Mondial des Pinots 2014, notes de voyage

August 18, 2014 Leave a comment

 

Paysage valaisan

Paysage valaisan

Incroyable opportunité pour moi que de participer à ce concours, en tant que juré: merci à Tatiana, ma merveilleuse femme avec qui je me réjouis de passer 3 jours inoubliables.

En effet, le Mondial du Pinot c’est 3 journées, à Sierre en Suisse. Trois journées pour déguster et médailler des vins du monde entier ayant pour trait commun d’être élaborés à partir des différents cépages de la famille du Pinot.

Pinot Noir, Pinot Gris ou Pinot Blanc, autant de cépages à l’origine d’une grande variété de vins provenant aussi bien des pays producteurs de la “vieille Europe” que de ceux du nouveau monde.

Il me tarde d’y être, de découvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux produits et d’agrandir ainsi ma connaissance de ce monde fascinant du vin.

 

Jeudi 14 août 2014 – Jour 1

 

11h, pour l’instant, je suis dans le train: TGV Lyria en direction de Bâle et 3 heures devant moi pour réfléchir et me reposer. Je me sens bien.

Je dois avouer que je suis quand même assez excité … l’idée d’être juré d’un concours international … peut-être même un peu stressé.

Je suis informaticien … pas du tout un professionnel de la filière du vin; un amateur passioné, averti et curieux, constamment à la recherche de nouvelles expériences: ça oui, mais pas plus! C’est donc en toute humilité que je vais participer à ce concours.

Soit dit en passant, j’ai quand même ma petite expérience : j’ai été juré au Concours du Vigneron Indépendant ces 2 dernières années. Et puis je me forme aussi: cours, formations professionnelles diplômantes (WSET), visites de producteurs et degustations. Et puis … bon j’arrête … je suis juste étonné d’être là, c’est tout.

Je voudrais écrire aussi quelques mots sur les Pinots et leurs vins … plus particulièrement sur ceux que j’aurai dégustés pendant le concours; mais ça ce sera pour un autre jour.

Il pleut dehors, le ciel est très gris et les fenêtres du train sont striées par de fines gouttes de pluie … un temps très automnal pour un weekend du 15 août.

14h, nous sommes à Bâle, le train pour Berne est annoncé avec un retard d’1/2 heure, un peu de stress mais la fréquence des trains en Suisse est top et nous arriverons quand même à l’heure pour la formation des dégustateurs.

17h, l’hôtel Terminus est bien et très proche de l’Hôtel de Ville de Sierre où auront lieu les dégustations. Petite anecdote à l’arrivée, la porte ne s’ouvre pas: on nous offre une boisson à la brasserie de l’hôtel mais après plus de 6 heures de voyage, nous voulons surtout avoir le temps de nous rafraîchir et de nous changer avant le rendez-vous de 17h30.

17h30, l’organisation semble parfaite dès le premier instant: bien accueillis, système informatique très facile à prendre en main pour noter les vins: nous pratiquons sur 4 vins: un Pinot Blanc, un Pinot Noir rosé (œil de perdrix) et 2 Pinots Noirs rouges.

18h30, direction le dîner au Château Mercier. L’endroit est magnifique à la fois le château et le site. Un apéro : je goûte un effervescent blanc du Valais (pas très à mon goût : trop sur le fruit, genre Asti Spumante mais quand même moins sucré) et je fais la connaissance d’un caviste suisse, d’un journaliste bourguignon et d’un italien de la vallée d’Aoste: la soirée s’annonce bien (il faut que je fasse un effort pour retenir les noms des gens … bien moi ça).

20h, le dîner est somptueux et les vins aussi:

Entrée : salade aux gambas accompagnée d’un rosé Oeil de Perdrix.

Plat: poularde en sauce avec riz et légumes accompagnée d’un Ermitage (je suis très agréablement surpris par le vin: une marsanne, avec des arômes oxydatifs et boisés qui se marie à merveille avec le plat).

Dessert: blanc-manger noix de coco et coulis d’abricot accompagné d’un vin blanc doux … je ne me rappelle plus ce que c’était mais le mariage était très bien.

Entre temps, on déguste aussi 2 rouges et un autre vin doux blanc produits par des membres du jury … mais ça fait trop pour le même jour : ma mémoire flanche.

22h, retour à pied, petite promenade digestive et au lit: demain on commence tôt !!

 

Vendredi 15 août 2014 – Jour 2

 

Le lendemain matin réveil un peu laborieux à 7h30, une bonne douche suffira à laver les excès de la veille. Petit déjeuner expédié vers 8h15 pour être à l’heure à 8h50 en salle de dégustation.

9h, la première séance de dégustations débute, la matinée ne fait que commencer: 42 échantillons en 3h30 avec une pause de 10 minutes tous les 14 échantillons environ. L’organisation est rodée, le service parfait; je suis impressionné.

15 effervescents blancs (Pinot Noir, Pinot Blanc ou Pinot Gris), 9 effervescents rosés (Pinot Noir) et 18 Pinots Noirs rouges.

Pas de médaille d’or pour les effervescents et les médailles d’argent sont loin de l’or: les évaluations sont assez consensuelles et nous sommes tous un peu déçus de la série.

2 d’entre nous auraient donné un or à un échantillon de style très champenois … qui se révelle a posteriori être de Champagne. Le mieux noté est un crémant d’Alsace. Beaucoup de pays sont représentés.

Sur les Pinots Noirs rouges nous sommes plus chanceux, la série est bonne: 3 médailles d’or et pas mal d’argents, les jugements sont à nouveau très consensuels. Les suisses sont donc très doués en Pinots Noirs rouges: 17 vins sur 18 sont suisses!

12h30, après l’effort le réconfort: un petit vers de Chasselas et nous partons visiter la cave des Bernunes et prendre un apéro-déjeuner debout. 2 vins nous seront proposés pour accompagner un buffet somptueux dans un cadre extraordinaire: un Chasselas et un Gamay … mais je ne suis pas éblouis par ces vins. A noter, le nom local du Chasselas est le Fendant.

Cave des Bernunes - Cuves

Cave des Bernunes – Cuves

14h30, après la visite des installations dans la cave nous repartons … le programme prévoit une visite guidée des tableaux du Château Mercier mais une partie d’entre nous est détournée par Madeleine Mercier, qui nous ouvre sa cave, nous la fait visiter et nous fait déguster 4 très jolis vins du Valais:

Une Petite Arvine 2013, très fruitée, avec une jolie fraîcheur provenant d’une belle acidité.

Un Savagnin 2013 (nom local le Païen), vieilli 6 mois en fût, qui associe un très joli fruit à une structure intéressante … le boisé peut-être un peu trop présent devrait se faire plus discret et élégant avec l’âge , selon notre aimable hôtesse.

Un Cornalin (Rouge du Pays) splendide, vinifié en partie en fût de chêne où il passe un an avant d’être mis en bouteille. C’est un 2012 avec un très beau fruit noir sur la cerise et le cassis, des épices et de la structure. Le bois est présent mais élégant, les tannins sont soyeux.

Une Syrah 2012, produite de la même manière que le Cornalin, elle est très réussie mais plus classique.

16h30, retour à l’hôtel à pied, il nous reste 3 petites heures pour nous reposer avant la raclette au Château Villa. Je dors 2 heures sans aucun mal!

19h15, départ de l’hôtel, après avoir demandé notre chemin au chauffeur de bus, nous décidons de monter à pied. 20 minutes plus tard nous sommes arrivés; le repas commencera vers 20 h.

20h, 5 raclettes différentes nous sont proposées qui proviennent de 5 vallées différentes du Valais. Elles seront accompagnées de 2 chasselas et d’un Pinot Noir Rouge. La tablée est sympathique et les sujets de discussion très variés : les AOC, le sport et la politique internationale nous occupent pas mal; le Pinot Noir me plait beaucoup, c’est un “Lucifer”, diaboliquement bon!

22h, retour à pied pour digérer et me voici dans mon lit rattrapant le retard de mes notes de voyage: je suis ravis de cette journée; au delà du concours, je fais l’expérience du vignoble valaisois et je rencontre plein de gens du secteur du vin: journalistes, producteurs, professionnels de la filière du vin et autres écrivains ou experts. Même une oenologue grecque avec qui j’ai une longue discussion sur le vignoble de Nemea : là aussi je me rends compte qu’il me faudra approfondir ma connaissance de ce vignoble que j’aime déjà tant (il faudra que je prenne contacte avec elle par mail pour qu’elle me redonne quelques adresses).

 

Samedi 16 août 2014 – Jour 3

 

Et rebelote ! Lever à 7h45, douche, petit déjeuner et reprises des dégustations à 9h pile.

9h, ce matin ce sera de nouveau 42 échantillons : 15 effervescents à base de Pinot Noir, Blanc ou Gris, suivis de 27 Pinots Noirs rouges (12 de 2013, 13 de 2011 et 2 de 2009). 

Par rapport au jour précédent les résultats sont inversés : nous avons de bons effervescents (2 ors) mais sommes déçus sur les rouges.

Quoi qu’il en soit notre jury fonctionne à merveille:

  • nous sommes d’accord sur la plupart des vins,
  • nous sommes capables aussi bien de noter sévèrement les vins qui nous déplaisent que de récompenser largement ceux qui nous plaisent,
  • nous ne mettons pas nos personnalités de côté et avons sur certains vins de fortes disparités : jusqu’à 10 points d’écart sur un ou deux vins!

12h30, comme d’habitude un apéro nous attend après les dégustations : un chasselas au soleil qui n’est pas désagréable, nous le dégustons en bonne compagnie!

13h, le départ est donné, nous décidons de monter à pied avec Tatiana; le temps s’y prête parfaitement. Déjeuner debout au château Mercier, le buffet est splendide et intégralement fait par le cuisinier du château : chapeaux bas! Le cadre est toujours aussi beau et le temps est de notre côté.

Parmis la grande variété de vins proposés, j’opte pour des suisses rouges sur des cépages typiques du canton: Cornalin, Gamaret, Humagne Rouge et pour finir un vin doux avec le dessert: une magnifique Marsanne sucrée et aromatique.

14h15, nous démarrons pour nous rendre à Martigny: voyage en car le long de la vallée du Rhône commenté et décrit par François Murisier: génial, c’est une façon idéale de mieux découvrir la région, sa géographie, son histoire et ses produits.

Fromathèque de Martigny: Pinot Blanc, Petite Arvine et Syrah accompagnent un plateau de fromage (brebis et chèvre) et un plateau de charcuterie: bien que très bon, c’est un peu au dessus de nos forces: le déjeuner était trop bon, il est trop près et nous avons pêché par gourmandise!

Je m’interroge un peu sur cette fromathèque et sur le choix de ses propriétaires de faire des fromages de brebis dans la région de la raclette …

16h, montée en car jusqu’au lac de Champex commentée par François, nous traversons Orsières, son village d’origine: le paysage est vertigineusement beau et le commentaire à la hauteur!

Visite du Jardin Alpin de Champex: ce lieu est véritablement un trésor tant par sa localisation: les points de vue sur le lac sont vraiment magnifiques; que par son contenu: près de 4000 variétés de plantes provenant en partie des alpes mais aussi d’ailleurs, ont été acclimatées par plusieurs générations de jardiniers au sein de minuscules biotopes reproduisant leur environnement d’origine. Le tout est vraiment très esthétique ! 

Champex - Lac

Champex – Lac

19h, dîner au bord du lac au restaurant Le Club Alpin: entrée toast aux girolles, plat de poissons du lac façon meunière et une tartelette aux myrtilles accompagnée d’un expresso.

Vins dégustés : Blanc de Mer (Chardonnay 70%, Amigne 30%), Dôle (Pinot Noir, Gamay). J’ai bien aimé le Dôle, on y retrouve les arômes du Gamay associés à la richesse et la structure du Pinot Noir.

22h, retour en car, François nous raconte des blagues pour faire passer plus facilement la partie de la route étroite, perchée et très sinueuse: il a un franc succès bien mérité !

23h, arrivée à l’hôtel, je complète mes notes commencées au retour dans le car …  et puis dodo!

 

Dimanche 17 août 2014 – Jour 4

 

Le lendemain matin, je me sens frais et reposé : douche, petit déjeuner et malheureusement, il faut aussi boucler les valises car le concours s’achève ce midi; une pointé de nostalgie s’installe déjà.

9h, la dégustation recommence, notre souhait se réalise : cette fois-ci nous n’aurons pas d’effervescents!

14 Pinots Gris succèdent à 27 Pinot Noirs Rouges: notre jury est content et impatient de s’essayer à ce nouvel exercice; nous ne serons pas déçus!

4 magnifiques médailles d’or seront décernées au 4 plus sucrés des Pinots Gris de la série, dont une, qui m’a marquée, pour ce qui se révélera être un “Eiswein” allemand somptueux!

Les Pinots Noirs rouges sont inégaux, mais de belles surprises seront quand même au rendez-vous; nous attribueront 3 médailles d’or à l’Allemagne, aux Etats Unis (Oregon) et à la Nouvelle Zélande (Marlborough).

12h30, nous sortons de la salle de dégustation, bon derniers et très heureux de ces 3 jours passés à déguster et noter des vins ensembles! Pour moi, l’expérience est fantastique et restera inoubliable!

Un déjeuner debout nous attend dans les jardins de l’Hôtel de Ville: comme d’habitude la nourriture est très bonne et en particulier les farcis (Champignons bœuf, Courgette oignons, Tomates porc).

Pour le vin, j’opte pour un Cornalin Rouge: il est à la hauteur de mes attentes, fruité avec un boisé agréable, il accompagne très bien les farcis à la viande et les fromages qui suivront.

Et puis c’est ‘heure de partir, de faire ses adieux à toutes ces nouvelles connaissances et de remercier du fond du cœur Elisabeth et François !

A l’année prochaine je l’espère!

 

Notes:

Jury numéro 3 :

  • Dominique Moncomble (secrétaire) – France
  • Felipe de Solminihac – Chili
  • Edita Durcova – Slovaquie
  • Christian Guyot – Suisse
  • Nicolas Vahlas Grèce
Jury 3

Jury 3

Advertisements
Categories: Wines Tags: , ,